Passer au contenu ↓

Les conditions pour postuler

En bref

Pour partir en 2020 via le comité du Niger, il faut

  • avoir entre 15 et 18 ans le 31 Aout 2020 (en général on est donc en seconde ou en première)
  • être en capacité de représenter le Niger et sa culture
  • envoyer son dossier de candidature avant le 31 Décembre 2019
  • être prêt, si on est pré-sélectionné, à passer un entretien en Janvier 2020

Plus d'informations ci-dessous:

Le mouvement UWC vise à « faire de l’éducation une force qui réunit les peuples, les nations et les cultures », ceci afin de préparer nos jeunes aux défis du 21ème siècle. Nous combinons cet objectif avec un cursus académique et généraliste d’un niveau élevé. Tous les collèges sont mixtes et résidentiels et regroupent des étudiants du monde entier.

Tous nos étudiants suivent le cursus du Baccalauréat International (IB) sur deux ans, équivalent de la première et de la terminale.

Dans tous les établissements la langue d’enseignement est l’anglais. Une bonne connaissance et une envie de pratiquer l’anglais au quotidien sont donc nécessaires, pour postuler dans l’un des collèges UWC, mais pas le bilinguisme. En effet, de nombreux étudiants qui parlaient peu anglais en arrivant parviennent néanmoins à obtenir d’excellentes notes à l’IB grâce à leur détermination et leur motivation.

NB : Dans tous les collèges UWC, le cursus de l’IB est proposé en première et terminale aux étudiants âgés d’entre 15 à 18 ans

Dois-je parler anglais couramment pour partir dans un UWC ?

Tous les collèges utilisent l'anglais comme langue véhiculaire.

Un bon niveau d’anglais est préférable, mais pas obligatoire car sur place il y a des formations accélérées. Il n'est donc pas indispensable de parler l'anglais couramment pour partir.

Ceci dit, un minimum de connaissance de la langue est nécessaire pour suivre les cours (livres, polycopiés et devoirs vous sont donnés en anglais) et ne pas prendre de retard dès la rentrée. Pour que votre période d’adaptation soit plus facile nous vous encourageons donc à améliorer votre niveau pendant les mois qui précéderont votre départ soit en travaillant seul, soit en prenant des cours. Si votre anglais est vraiment faible, peut-être faudra-t-il envisager un cours accéléré.

Dois-je avoir un très bon niveau scolaire ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir un niveau d’excellence, mais il est important d’être travailleur et d’être capable d’autonomie car vous allez devoir affronter d’étudier dans une autre langue, dans un système éducatif qui fait beaucoup plus appel à des travaux personnels que dans le système Nigérien et le bac international est une épreuve de très haut niveau. Il est important pour réussir aux UWCs de savoir faire preuve de proactivité et d'esprit critique.

Le comité national du Niger favorise donc les élèves ayant eu une moyenne générale annuelle d'au moins 14/20 durant les 12 mois précédant le dépot du dossier du candidat.

Quelles sont les conditions pour présenter ma candidature au comité?

Si vous êtes sélectionnés vous serez amenés à côtoyer des jeunes de près de 100 pays et vous aurez la charge de représenter le Niger et d’apporter notre culture aux autres et de découvrir la leur. Pour être candidat au comité Nigérien, il faut donc être en capacité de représenter la culture Nigérienne, et idéalement avoir vécu au Niger quelques années.

Je vis à l’étranger, je suis binational, à quel comité de sélection dois-je m’adresser ?

Si vous êtes binational ou répondez aux critères de deux comités nationaux différents, vous devrez choisir celui où vous vous présenterez car la règle de UWC international est que l’on ne peut s’inscrire qu’à un seul comité national. Si donc vous n’êtes pas sélectionné par le comité national où vous vous serez présenté, vous ne pourrez pas vous représenter la même année à un autre comité. Ceci dit, vous pourrez vous présenter l’année suivante dans le comité de votre choix.

 Pour des cas très particuliers, et seulement si on ne dépend d’aucun comité national, il existe une sélection "apatride" pour les cas internationaux comme le vôtre, organisée par le Bureau international de Londres

C'est le système dit de " Global Selection Programme", qui permet à un certain nombre de jeunes qui ne peuvent pas se présenter auprès du comité national de leur pays, de participer à une sélection à part.  PLuys d'informations sur le lien suivant: http://uwc.org/gsp

Nous attirons votre attention sur le fait qu'aucune bourse n’est attribuée par cette voie internationale.  Par ailleurs, si vous postulez via le GSP, vous ne pourrez plus postuler via le comité et vice versa.

Aucune bourse n’est attribuée par cette voie internationale.

 

L'éducation aux UWCs est-elle gratuite pour les élèves Nigériens?

Pas forcément! Chaque année, UWC International, qui a son siège a Londres, octroie des «offres d'inscription» pour les élèves Nigériens dans différentes écoles UWCs. Ces offres sont parfois financées par des bourses complètes ou partielles. Il arrive aussi que les offres ne soient pas financées par des bourses. L'éducation aux UWCs peut couter tres cher. En effet, pour les deux années le prix varie de 22 millions a 46 millions de francs CFA. Vu le niveau de vie du Nigérien moyen, les Collèges et le Comité National (par les dons qu’ils arrivent à récolter) font le maximum pour pouvoir offrir des bourses afin que les candidats sélectionnés qui n'ont pas les moyens de tout financer puissent tout de même partir.  

N'ayez tout de même pas peur.

Tentez votre chance ! Ayez confiance en vous, dites-vous que si vous ne le tentez pas, vous pourriez le regretter plus tard et qu’apprendre à préparer un dossier où l’on se présente vous préparera à vos entretiens d’embauche et autres processus de sélection que vous serez amené à vivre dans votre vie d’étudiant en études supérieures et dans votre vie professionnelle.

Les frais annexes

Outre les frais de transport aller et retour vers l’école en début et fin d’année, il faut prévoir un peu d’argent de poche et selon les écoles de quoi couvrir le Project Week. Les écoles UWC ne poussent absolument pas à la dépense. Étant donné que beaucoup d’élèves sont boursiers et parfois très pauvres, les étudiants vivent très simplement avec une moyenne de 25 à 50 milles francs CFA d’argent de poche par mois, selon les pays. Les vêtements portés sont simples, pratiques et faciles à laver en machine par l’enfant.